Inspection des façades

Le nouveau Chapitre VIII/Bâtiment du Code de sécurité de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), est entré en vigueur le 18 mars 2013. Désormais, le regroupement de copropriétaires ou les propriétaires d’un bâtiment résidentiel ont l’obligation de faire inspecter, de façon exhaustive et périodique, les façades d’immeubles en hauteur (par des ingénieurs ou architectes) et les parcs de stationnement étagés auprès de professionnels (ingénieurs). Cette exigence de la RBQ vise ainsi à améliorer la sécurité de tous les bâtiments de cinq (5) étages et plus hors-sol et équipements destinés à l’usage du public.

Rôle de l’ingénieur

Notre rôle lors de l’inspection des façades d’un bâtiment, en vue d’assurer la sécurité du public, est de :

  1. Découvrir les pathologies relatives aux façades du bâtiment étudié;
  2. Certifier dans le rapport de vérification que les façades ne présentent aucune condition dangereuse, si c’est le cas (attestation de conformité);
  3. A contrario, l’ingénieur dresse une liste de travaux à exécuter pour rendre le bâtiment sécuritaire;

Étapes de l’inspection

Onesta Bâtiment est spécialisé dans l’inspection des façades pour les bâtiments résidentiels (immeubles à condos, immeubles à logements). Voici les étapes principales que suivra l’ingénieur :

  1. L’inspection visuelle;
  2. L’inspection avec des instruments;
  3. L’inspection approfondie (trous exploratoires). 

Procédure

  1. Consultation des plans du bâtiment;
  2. Inspection des façades;
  3. Découverte et priorisation des déficiences;
  4. Avis et formulaire (s’il y a une condition dangereuse);
  5. Rédaction du rapport :
  6. Réalisation des plans avec la localisation des déficiences;
  7. Recommandations et démarches à suivre pour assurer la sécurité du public.

Inspection des stationnements

Étant donné nos conditions climatiques particulièrement rigoureuses, il va de soi que les parcs de stationnement étagés* subissent les effets de l’action du gel et dégel et des produits de déglaçage. La loi 122 oblige donc les propriétaires et les copropriétaires à faire inspecter, tous les cinq (5) ans, par un ingénieur, la structure des stationnements (les colonnes, les dalles de béton structurales, les poutres, etc.).

Condition dangereuse

La Régie du bâtiment (RBQ) exige une vérification approfondie des parcs de stationnement étagés pour s’assurer qu’il n’y ait aucune « condition dangereuse », à savoir une « condition dans laquelle se trouve un parc de stationnement lorsqu’une de ses composantes peut, de façon imminente, tomber ou s’effondrer et causer des blessures aux personnes ».

Si l’ingénieur découvre une ou des conditions dangereuses, il doit avertir le propriétaire (ou le Syndicat) et la RBQ (formulaire de déclaration) et expliquer les mesures d’urgence qu’il entend prendre pour contrer les menaces à la sécurité du public.

Rapport de vérification approfondie

Selon l’article 400 du Code de sécurité (CBCS), le rapport de vérification approfondie de l’ingénieur doit contenir, entre autres, les résultats de la vérification de tous les éléments structuraux :

  1. Les caractéristiques du béton;
  2. L’état de l’activité de corrosion des armatures;
  3. La localisation et la description des défauts pouvant contribuer au développement de conditions dangereuses et leurs causes;
  4. Des informations sur la capacité portante des dalles du stationnement

* Parcs de stationnement étagés : stationnement souterrain ou aérien avec dalle de béton dont au moins une surface de roulement ne repose pas sur le sol.

 

Voir nos réalisations

Inspection des façades

Inspection des façades