Dans plusieurs bâtiments inspectés, les chantepleures avaient été bouchées par les propriétaires parce qu’ils croyaient qu’il s’agissait de joints évidés ou encore ils souhaitaient éviter que les insectes ne pénètrent à l’intérieur. Ces gens ignoraient l’existence même des chantepleures.

Afin de comprendre le rôle des chantepleures dans un mur creux, il faut connaître les composantes de ce mur. Ainsi, ce dernier et composé d’un revêtement de maçonnerie et d’une structure en bois. Ce mur comporte deux membranes de protection contre la pénétration de la pluie, soit une protection extérieure et intérieure.

Protection extérieure et intérieure

La protection extérieure comprend l’assemblage de maçonnerie (briques ou pierres et joints de mortier, solins et joints de scellement), alors que la protection intérieure est assurée par la membrane de revêtement intermédiaire.

Le parement de maçonnerie n’est pas totalement étanche à la pluie. Lors de fortes pluies, il y a une quantité appréciable d’eau qui peut traverser le parement de maçonnerie par les joints de mortier évidés ou fissurés, par les joints de dilatation verticaux évidés ou fissurés, par les joints de mortier et les briques. Tout ceci dépend de la qualité des matériaux et de l’installation, ou bien s’il y a des joints de scellement manquants ou fissurés au pourtour des ouvertures dans l’enveloppe du bâtiment, ou encore si les solins d’étanchéité sont mal installés ou mal scellés.

L’eau qui s’infiltre à l’intérieur du mur de maçonnerie ruisselle vers le bas du mur, ce qui nécessite un système d’étanchéité et d’évacuation bien fait à la base du mur de maçonnerie. Ainsi, à la base du mur, on retrouve le solin de base et les chantepleures.

Solin de base

Le solin de base doit partir de la face extérieure du mur et il doit recouvrir la jonction entre le parement et le mur de fondations. De plus, le solin de base doit remonter d’au moins 6 po le long du mur derrière la membrane du revêtement intermédiaire. La jonction entre le solin et le revêtement intermédiaire doit être bien scellée.

Chantepleures

Une chantepleure est, en fait, un joint de mortier vertical qui n’est pas rempli de mortier. Les chantepleures doivent être faites au premier rang de la maçonnerie, et au-dessus des ouvertures (portes et fenêtres), à une distance de 800 mm (32 po) entre chacune d’elles. Ces joints évidés doivent être dégagés des résidus de mortier qui tombent parfois derrière la maçonnerie lors de la construction. Ceci pour donner un accès libre à la lame d’air se situant entre la maçonnerie et le revêtement intermédiaire.

Les chantepleures jouent le rôle d’un système d’évacuation de l’eau qui peut s’infiltrer derrière la maçonnerie. Si elles sont bouchées ou absentes, alors l’eau s’accumule derrière le mur de maçonnerie et elle finit par trouver un chemin vers l’intérieur du bâtiment. De plus, ces chantepleures assurent la ventilation du mur en laissant l’air circuler dans le vide derrière la maçonnerie.

Malgré la présence de chantepleures, il faut minimiser la quantité d’eau qui peut s’infiltrer derrière la maçonnerie, et ce, en effectuant des travaux d’entretien réguliers pour les joints de mortier, les briques, les solins et les joints de scellement extérieurs.

Chantepleure à la base du parement en briques

Chantepleure à la base du parement en briques

English English Français Français