Faut-il s’inquiéter lorsqu’on découvre des fissures dans la dalle sur sol de notre sous-sol ? Si on découvre des fissures, ce n’est pas nécessairement un problème sérieux. Il est possible qu’il s’agisse seulement de fissures de retrait, c’est-à-dire des fissures occasionnées par le séchage, plus ou moins rapide, du béton. Lors de sa prise, le béton subit un léger retrait.

C’est plus préoccupant lorsque les fissures sont profondes et continues. Il est donc important de suivre l’évolution des fissures pour pouvoir établir un diagnostic approprié.

Voici quelques exemples de déficiences à l’origine des fissures dans la dalle sur sol :

  1. La pyrite – Elle peut causer des fissures normalement en forme d’étoile dans la dalle de béton sur sol. La présence de cristaux en forme d’aiguilles entremêlées sur le béton près des fissures est un signe évident qu’il y a de la pyrite. Cependant, si cet indice n’est pas présent, cela ne signifie pas pour autant qu’il y a absence de pyrite. La seule méthode pour vérifier de façon précise la présence de shale pyriteux (pyrite) dans le remblai, sous le plancher de béton, est de faire analyser ce remblai par un laboratoire spécialisé.
  2. Un soulèvement provoqué par des pressions hydrostatiques du sol – Dans le cas où il y aurait soulèvement de la dalle, on peut retrouver aussi des fissures en forme d’étoile. Lorsqu’on aperçoit de l’efflorescence (poudre blanche), sur la dalle sur sol, ceci indique que les fissures sont dues à une pression hydrostatique sous la dalle. Un mauvais drainage des fondations peut causer une pression hydrostatique, sous la dalle sur sol, si le drainage du terrain dirige l’eau vers le bâtiment. Cette situation sollicite anormalement le drainage des fondations. Finalement, un drain français non adéquat (écrasé, pente négative, etc.) peut aussi engendrer une pression hydrostatique sous la dalle.
  3. La sulfatation du béton – L’acide sulfurique produit dans le sol peut entrer en contact avec le dessous de la dalle de béton causant la décomposition ainsi que la friabilité du béton de la dalle sur sol. Cette dernière perd alors sa capacité portante et présente des gonflements et des fissures importantes. Le Code national du bâtiment recommande la pose d’un pare-vapeur en polyéthylène entre le remblai et la dalle. Le pare-vapeur protège ainsi le béton contre les attaques sulfuriques.
  4. L’affaissement du remblai supportant la dalle sur sol – Il peut être causé par un remblai mal compacté ou bien par la migration du sol sous la dalle. On rencontre souvent cette dernière situation sur un terrain ayant une forte pente, comme au bord d’une rivière. L’eau qui ruisselle au-dessous et au pourtour du bâtiment transporte la terre au loin, ce qui entraîne l’affaissement du remblai qui crée un stress dans la dalle de béton créant ainsi des fissures.
  5. L’absence de joints de contrôle (entre la dalle et le mur de fondations) – Le manque de joints de contrôle, entre les murs de fondations et la dalle de béton, fait en sorte que cette dernière ne peut pratiquement pas se déplacer horizontalement, ce qui cause de longues fissures dans la dalle.
  6. Le manque de joints de contrôle (entre la dalle et les éléments traversant la dalle) – Les fissures près des colonnes et des composantes à l’intérieur de la dalle (plomberie, fosse de retenue, colonnes, etc.) sont aussi engendrées par une dalle qui ne peut pas bouger horizontalement à ces endroits. Donc, ce stress apparaît sous forme de fissures.
  7. Les joints de contrôle – Des joints de contrôle absents ou mal faits peuvent causer des fissures dans la dalle sur sol. Un joint de contrôle doit avoir une profondeur égale au quart (¼) de l’épaisseur de la dalle. De plus, il doit être réalisé près des colonnes et des éléments qui pénètrent la dalle.
  8. Une dalle surchargée – Il en est ainsi lorsqu’on applique une charge plus grande que la capacité portante de la dalle. Des fissures vont alors apparaître, mais ce qui aggrave davantage la situation, c’est le manque de drainage des fondations. La raison en est qu’à ce moment, le sol – en dessous de la dalle – devient détrempé et perd sa capacité portante. Alors, la charge appliquée sur la dalle peut pousser cette dernière et créer un stress interne qui cause des fissures dans la dalle sur sol.
  9. Les fissures de retrait plastique – Elles se manifestent lorsque l’eau de surface s’évapore plus rapidement que l’eau de ressuage. Il en résulte un retrait et les contraintes de tension en surface provoquent l’apparition de petites fissures irrégulières. Les fissures sont généralement courtes, parallèles et distancées l’une de l’autre de 30 à 90 mm.
  10. Le gauchissement des dalles – Les dalles de fondations en béton ont tendance à se soulever aux joints et le long de leur périmètre, ce qui entraîne parfois une perte de contact entre la dalle et le matériau de fondations. La principale cause du gauchissement d’une dalle est le retrait différentiel qui se produit lorsque la surface exposée se rétracte par rapport au noyau qui ne bouge pas. Ce retrait est généralement attribuable au séchage, mais il peut également être causé par la carbonatation de la surface du béton ou, dans le cas d’un mélange de béton riche en ciment à haute résistance, par un assèchement interne (retrait autogène) se produisant pendant l’hydratation de la pâte de ciment.
  11. Le soulèvement de la dalle causé par l’action du gel et du dégel – Cette situation peut être produite lorsqu’il manque d’isolation sous la dalle de béton se trouvant dans un endroit non chauffé, comme un garage dépourvu de chauffage. L’action du gel et du dégel produit des fissures importantes dans la dalle de béton.
Fissure dans la dalle sur sol

Fissure dans la dalle sur sol

English English Français Français