Voici le troisième volet concernant l’inspection de façades, maçonnerie, briques, linteaux d’acier, joints de mortier, chantepleures, fissures, cisaillements.. Dans un premier temps, nous avons dressé un résumé de la nature d’une telle inspection (Inspection de façades). En second lieu, nous avons décrit, de façon concise, les déficiences susceptibles d’être relevées par un ingénieur au cours d’une inspection des façades. Nous désirons maintenant partager avec vous quelques réflexions à propos des murs de briques de certains bâtiments anciens.

Mur non-porteur en maçonnerie

Les techniques utilisées pour fixer des murs de briques massifs contre les structures des bâtiments plus âgés sont variées et dépendent de la période et des techniques de construction dominantes de l’époque.

Il est parfois complexe d’identifier le système des façades lorsque les murs extérieurs sont recouverts de briques accompagnées de boutisses. Ce système peut laisser croire que les murs extérieurs sont des murs massifs porteurs, car la présence de boutisses signifie généralement que le système est composé de murs porteurs.

À Montréal, on retrouve beaucoup de bâtiments construits avant 1940, qui étaient originalement des bâtiments commerciaux ou industriels, possédant trois (3) étages et plus. Ces bâtiments possèdent une structure à ossature de béton et non pas un système structurel avec des murs porteurs comme il peut sembler de l’extérieur. On parle alors de BMR, soit une ossature de béton armé avec des murs de remplissage en maçonnerie non armée (MNA). Voir le schéma ci-dessous du Conseil national de recherches Canada.

Les murs en maçonnerie non armée (MNA) sont habituellement composés de plusieurs parois de briques. Des boutisses sont visibles sur la surface extérieure. Par définition, les boutisses sont des briques posées dans le sens de leur longueur. Par conséquent, on peut découvrir la présence des rangées de boutisses par les bouts des briques apparentes normalement à chaque sixième rangée de briques (voir la photo). En fait, les boutisses attachent les cloisons des briques ensemble. Cependant, il faut faire attention, car parfois les murs de remplissage en MNA (maçonnerie non armée) n’ont pas de boutisses et les parois extérieures des briques sont retenues ensemble seulement par du mortier et des attaches métalliques. Couramment, on observe que les murs de remplissage en MNA (maçonnerie non armée) paraissent âgés et montrent des indices d’usure et de décrépitude.

Ossature en béton

Avant de commencer l’inspection de façades pour ce type de bâtiment, il faut vérifier à l’intérieur s’il y a présence ou non d’une ossature en béton qui est normalement visible et composée d’éléments massifs (poutres et colonnes en béton). Cette ossature armée est porteuse et on retrouve des murs massifs en maçonnerie à l’extérieur. Ces murs sont non porteurs, de type remplissage en MNA (maçonnerie non armée) et ils sont recouverts d’une couche de brique extérieure. Cette couche est reliée à la maçonnerie intérieure à l’aide de boutisses ou bien avec des attaches métalliques contre l’ossature en béton.

Maçonnerie de remplissage

La maçonnerie intérieure – qui remplit les sections limitées par l’ossature en béton – peut être constituée de deux (2) parois de briques de 4 po d’épaisseur pour chaque paroi ou bien une paroi de blocs de terre cuite de 8 po d’épaisseur. L’ossature en béton est composée de colonnes et de dalles en béton armé qui supportent la maçonnerie de remplissage des façades du bâtiment.
Généralement, la paroi extérieure de ce type de bâtiment démontre des signes de vieillissement comme de fissures sur les briques elles-mêmes, des joints de mortier évidés, des briques éclatées et endommagées, des bombements qui sont un signe de faiblesse de l’assemblage de la maçonnerie et de la dégradation des attaches métalliques. Dans la majorité des cas, la paroi de brique extérieure se détache de l’ensemble de l’ossature de béton et des parois de la maçonnerie intérieure.

Travaux de réparation

Pour réparer les façades de ce type de bâtiment, il faut enlever et refaire la première paroi de briques à tous les endroits où il y a des bombements dans les murs de maçonnerie. Il faudra examiner les attaches métalliques et/ou les boutisses, à ces endroits, et rattacher adéquatement les briques à l’ossature de béton et à la paroi de maçonnerie intérieure, si nécessaire.

Si les briques de la paroi extérieure sont éclatées et/ou endommagées, il faut alors remplacer les éléments de maçonnerie altérés avec des matériaux et des méthodes semblables aux éléments originaux afin de conserver le cachet originel. Le remplacement total de la paroi de brique extérieure est préférable, car habituellement les briques sont assez âgées, mais ça demeure optionnel. Si la surface extérieure de la brique est érodée, il faut alors retourner la brique pour exposer l’autre face.

Par la suite, il s’agira de réparer les joints de mortier. Pour ce faire, il faut évider les joints à réparer sur une profondeur de 2,5 cm (1 po), nettoyer la surface et arroser le mur. Ensuite, le nouveau mortier doit être appliqué par couches en pressant bien pour le compacter. À la dernière couche de mortier, vous devrez façonner le joint de façon à ce qu’il s’harmonise avec l’ensemble du mur. L’autre étape consiste à réparer la brique et le mortier avec des produits aux couleurs, textures, dimensions et profils similaires à l’existant.

Mise en garde

Nous voulons faire une mise en garde à propos de la difficulté éventuelle de déterminer visuellement le type de murs extérieurs à analyser (porteurs ou non porteurs). Donc, pour savoir avec exactitude quel est le type des murs extérieurs à l’étude, un expert (ingénieur ou architecte) doit réaliser des trous exploratoires ainsi qu’une analyse approfondie avant de procéder aux réparations ou aux modifications, etc. Ceci parce qu’une modification ou réparation dans les murs extérieurs, sans connaître la nature de ceux-ci, peut menacer la sécurité du public ou entraîner des coûts exorbitants pour le propriétaire.

Inspection de façades

Des boutisses dans le mur en briques

 

English English Français Français