Pertes thermiques dans l’enveloppe

Nous vous présentons la suite de notre article « Contrôle du transfert de chaleur… » qui s’inscrit dans la thématique de l’enveloppe du bâtiment. En fait, l’enveloppe doit posséder une résistance thermique minimale qui est prévue dans le Code de construction en vigueur. De nos jours, il est possible d’analyser la résistance thermique d’un bâtiment existant et connaître les points de pertes de chaleur ainsi que les points ayant une faible résistance thermique sans enlever la finition ni percer les murs. L’appareil qui permet de faire ces tests, c’est la caméra thermique (thermographie infrarouge).

Parmi toute la gamme des caméras infrarouges, il existe certains modèles conçus spécialement pour les experts en bâtiment. Ces caméras permettent aux professionnels de vérifier à distance l’état de l’enveloppe du bâtiment sans aucun contact. L’analyse des images thermiques permet de découvrir quels sont les endroits dans les murs, les planchers et les plafonds où la résistance thermique est faible et s’il y a des pertes thermiques par ces mêmes éléments de l’enveloppe. 

 C’est quoi une résistance thermique ?

Sur les matériaux isolants, on retrouve la lettre R qui représente la résistance thermique de ceux-ci. En d’autres mots, le facteur R est la tendance de l’isolant à empêcher la chaleur et le froid de passer facilement à travers lui. Plus l’isolant est efficace et plus le facteur R (résistance thermique) est élevé. Chaque matériau de construction entrant dans la composition d’un mur a sa propre résistance thermique et celle d’un mur est donc la somme totale des résistances thermiques de toutes ses composantes. On peut déterminer l’épaisseur de l’isolant à ajouter une fois que l’on connaît les éléments d’un mur et leurs résistances thermiques.

Déperditions thermiques

Les déperditions thermiques dans le bâtiment causent de l’inconfort aux occupants – à cause des surfaces froides et des températures non uniformes – ainsi que des factures de chauffage élevées.

Les causes des déperditions thermiques sont entre autres :

  • Les fuites d’air autour des ouvertures (portes et fenêtres), par les prises et les interrupteurs électriques dans les murs extérieurs, au pourtour des lumières au plafond et dans le bas des murs extérieurs, et en haut des cloisons intérieures à la jonction de l’entre-toit (comble), etc.;
  • Aux endroits où la quantité et la qualité de l’isolant ne sont pas adéquates :  dans les murs extérieurs, l’isolant peut être humide, mouillé, compacté, déplacé ou encore il peut être insuffisant ou absent;
  • Le revêtement intermédiaire des murs extérieurs peut être absent ou endommagé et le pare-air peut être absent, troué ou mal installé. Cette situation provoque alors une infiltration d’air de l’extérieur vers l’intérieur et, par conséquent, des points de pertes thermiques ainsi que des surfaces froides à l’intérieur.

Conseils pour minimiser les pertes thermiques:

  1. Pertes thermiques dans le bas des murs, par le plancher et les murs extérieurs : Il faut sceller la jonction entre les murs et les planchers et/ou réparer le pare-air à l’extérieur, et sceller les joints ouverts sur le revêtement extérieur ;
  2. Aux plafonds et le long des murs extérieurs : Il faut sceller entre les murs et les plafonds dans l’entre-toit et/ou réparer le pare-air au besoin ;
  3. En dessous et autour de toutes les fenêtres : Il faut isoler le pourtour des fenêtres et sceller par l’extérieur et par l’intérieur ;
  4. Près des sorties mécaniques : Il faut sceller le pourtour des sorties mécaniques dans l’entre-toit et dans l’enveloppe extérieure;
  5. Par les prises électriques : Il faut sceller les prises électriques dans les murs extérieurs;
  6. Du grenier vers les cloisons intérieures : Il faut sceller, dans le grenier, les jonctions entre les cloisons et le plafond;
  7. Aux divers endroits dans les murs où il y a des déficiences dans l’enveloppe : Il faut ouvrir pour voir la cause exacte qui pourrait être le manque de revêtement intermédiaire, une malfaçon dans l’installation du pare-air ou un problème avec l’isolation comme de l’isolant compacté, absent ou mouillé;
  8. Au plafond séparant le bâtiment de l’entre-toit : Le pare-vapeur au grenier doit être bien scellé ainsi que le pourtour des dispositifs perçant ce plafond.

Soulignons que l’image thermique captée par la caméra infrarouge désigne un endroit précis où il y a une perte thermique. Toutefois, cette image ne détermine pas la source exacte de la déficience qui pourrait être soit une isolation mouillée, compactée, non adéquate ou encore une déficience reliée au revêtement intermédiaire ou au pare-air, c’est-à-dire un problème d’infiltrations d’air. Donc, pour proposer les travaux correctifs appropriés pour les pertes thermiques, il faut pratiquer des trous exploratoires afin de déterminer la cause exacte des pertes thermiques.

 

pertes thermiques

Pertes thermiques

Infiltrométrie

Pertes thermiques et infiltrométrie

English English Français Français