Problème de condensation

Il arrive souvent que la structure du toit soit détériorée et noircie et qu’on retrouve de la moisissure noire sur la charpente en bois. Généralement, la dégradation de cette composante structurale résulte de :

  1. Un problème de condensation causé par des fuites d’air par le plafond ;
  2. Un isolant non adéquat et ;
  3. La mauvaise ventilation dans l’entretoit.

Durant l’hiver, la plus importante perte de chaleur se produit par le dernier plafond dans le bâtiment (celui qui sépare l’espace intérieur du grenier), ce qui favorise la formation d’humidité et de condensation dans l’entretoit.

Condensation dans l’entretoit (ou combles)

Un problème de condensation se forme quand l’air chaud et humide se dirige, vers l’entretoit, à travers les trous non scellés au dernier plafond. En fait, les fuites d’air chaud, par ces trous, constituent la principale cause de condensation dans l’entretoit ou dans le vide sous toit. Le problème s’aggrave quand l’isolation est insuffisante pour empêcher la chaleur de traverser le plafond du bâtiment, c’est-à-dire que cette isolation a une faible résistance thermique..

Solution au problème de condensation

Pour éliminer le problème de condensation dans l’entretoit et les déficiences associées (pourriture de la structure, formation de moisissures, problème d’infiltration d’eau, détérioration prématurée du revêtement de toit, etc.), il faut donc :

  1. Assurer une bonne étanchéité à l’air entre la maison et l’entretoit ;
  2. Une isolation possédant une résistance thermique suffisante pour réduire au maximum la perte thermique ;
  3. Une ventilation faite de façon à évacuer l’air chaud et humide dans l’entretoit vers l’extérieur. L’entretoit doit rester sec et frais comme à l’extérieur.

Effet de cheminée et ou effet de tirage

Pourquoi les fuites d’air sont-elles plus importantes au niveau du dernier plafond vers l’entretoit ? En hiver, le mouvement de l’air dans un bâtiment ressemble au mouvement d’air dans une cheminée. Durant l’hiver, l’air chauffé a tendance à circuler vers le haut de la bâtisse. Cette situation crée une pression négative dans la partie inférieure de l’immeuble, ce qui provoque une infiltration d’air froid, dans la partie inférieure de l’enveloppe extérieure, et l’exfiltration d’air chaud par la partie supérieure.
Le dernier plafond d’un bâtiment est l’élément le plus exposé à l’air chaud qui monte du bas vers le haut. En fait, l’air chaud et humide tend à s’échapper, vers le grenier, par les orifices. C’est alors que l’air chaud rencontre l’air froid dans le grenier. Dans le cas où il n’y a pas de système de ventilation adéquat pour évacuer l’air humide, de la condensation se forme à cause de l’air chaud et humide.

 Réduction des fuites d’air

Pour minimiser les fuites d’air chaud de l’intérieur du bâtiment vers l’entretoit, il faut s’assurer que le dernier plafond est étanche à l’air. Voici une liste des endroits propices aux fuites d’air et qui doivent être scellés. Il faut ainsi sceller les jonctions entre les cloisons et le plafond aux endroits suivants :

  • Autour de la colonne de plomberie et des autres tuyaux au niveau du plafond ;
  • Autour des fils ou des appareils d’éclairage qui traversent le plafond ;
  • Les trappes d’accès à l’entretoit ;
  • Autour de la cheminée ;
  • Aux jonctions entre les cloisons et le dernier plafond ;
  • Autour des conduits, des ventilateurs, etc.

Ventilation de l’entretoit

Concernant l’isolant dans l’entretoit, il faut faire attention pour que l’isolant ne bloque pas les soffites perforés au bord du toit. Cette situation empêche la circulation d’air frais dans l’entretoit et favorise la condensation. Pour toujours assurer la présence d’un espace entre l’isolation et le pontage du toit, il faut installer des déflecteurs, à la base de l’avant-toit, pour ne pas bloquer les soffites.

Il faire attention par rapport aux maisons des années 50 et 60, parce que les soffites sont bloqués par des planches en bois. Donc, il faut couper l’excédent des planches pour que les soffites perforés soient fonctionnels.

La présence de soffites perforés, au bord du toit, n’est pas suffisante pour créer une circulation d’air dans l’entretoit. Encore une fois, on utilise l’effet de cheminée, dans l’entretoit, pour évacuer l’air chaud et humide et le remplacer par de l’air sec et frais en provenance de l’extérieur.

On peut créer l’effet de cheminée, dans le grenier, en installant un ou plusieurs aérateurs au sommet de la toiture. Ceci permet à l’air frais d’entrer par les soffites perforés et à l’air chaud et humide de sortir par les aérateurs.

Solution au problème de condensation

En résumé, trois éléments sont nécessaires pour éviter la détérioration prématurée de la structure et du revêtement de la toiture et pour empêcher la formation de moisissures, l’apparition de problèmes d’infiltrations d’eau, la formation de barrages de glace et des coûts élevés de chauffage.

La solution consiste à respecter les trois conditions suivantes : 1) une isolation avec une résistance thermique suffisante; 2) une ventilation assurant une bonne circulation d’air dans l’entretoit et; 3) une bonne étanchéité à l’air au dernier plafond pour empêcher les fuites d’air vers l’entretoit.

Problème de condensation

Expertise condensation

English English Français Français