Les bâtiments en madriers (carrés de madriers) construits au début des années 1900 possèdent une ossature en bois massif et murs extérieurs en briques. Les murs en madriers contiennent des éléments verticaux et des linteaux horizontaux ainsi que des éléments de remplissage. L’épaisseur des madriers peut être soit de 2 ou 3 pouces.

Composantes murs en madriers

Les composantes extérieures de l’enveloppe du bâtiment en carrés de madriers sont généralement les suivantes :

  1. Papier noir goudronné fixé aux madriers;
  2. Cavité d’air d’environ 1 pouce d’épaisseur;
  3. Écran en briques ou en pierres qui est attaché contre les madriers avec des clous.

Le papier noir goudronné est censé jouer le rôle d’un pare-air et d’un pare-intempéries. Le papier goudronné des bâtiments anciens est désormais très âgé et c’est possible que ce papier noir soit endommagé, déchiré ou mal installé.

Fuites d’air

Selon la SCHL[1]: « les fuites d’air dans ce type du bâtiment se concentrent souvent à l’intersection des murs et des planchers (soit les solives de rive) de tous les étages et aux endroits où les cheminées en maçonnerie traversent l’enveloppe du bâtiment. Cela implique que ces bâtiments sont approximativement cinq (5) fois moins étanches que les bâtiments modernes.

L’inconfort thermique et les infiltrations d’air sont courants dans les bâtiments en madriers qui n’ont pas été rénovés. L’isolation des murs extérieurs est souvent inadéquate et problématique dans les murs extérieurs.

En présence d’une membrane pare-air endommagée ou absente, il est toujours possible d’avoir de la condensation dans l’enveloppe du bâtiment, car l’air froid – qui s’infiltre dans la structure, en rencontrant l’air chaud et humide intérieur – se condense dans l’enveloppe du bâtiment causant la pourriture du bois et la formation de moisissures. De plus, cela attire les fourmis charpentières qui endommagent les madriers en bois.

Travaux de rénovation

Il est important – lors des travaux de rénovation de maçonnerie à l’extérieur – d’installer une membrane de protection (pare-air et pare-pluie) sur les madriers en bois. Par la suite, on peut traiter les murs extérieurs en madriers comme des murs en bois modernes, c’est-à-dire qu’on installe des solins d’étanchéité aux endroits requis et des chantepleures à la base du parement en maçonnerie.

Ainsi donc, les murs extérieurs en madriers vont ressembler, après la rénovation, aux murs en bois modernes au niveau de l’étanchéité à l’air et à l’eau. Également, les murs en madriers qui ne sont pas endommagés sont des murs solides, car ils sont composés de madriers en bois épais.

Pour augmenter la résistance thermique de ces murs, on peut installer des panneaux d’isolation rigides à l’intérieur. Il faut prévoir des panneaux d’isolant offrant le maximum de résistance thermique et possédant des propriétés de pare-vapeur. L’isolant choisi doit être conçu pour être installé sur les murs à l’intérieur.

[1] SCHL : Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Murs en madriers

Murs en madriers